Historique

1994 : L’association est créée par quatre mamans de la commune d’Haravilliers (480 habitants) Odile Vignal, Evelyne Baron, Isabelle Brosseau-Scaduto et Roseline Soudan. Son objet, défini dans l’article 2 de ses statuts, est de "créer, de faire fonctionner et de gérer accueils de loisirs, accueils périscolaires, crèches associatives et halte-garderies".

L’accueil périscolaire s’ouvre, avant et après la classe, avec une douzaine d’enfants et des mamans bénévoles dans la bibliothèque de l’école primaire. La mairie d’Haravilliers nous soutient financièrement.

  Odile Vignal, présidente de 1994 à 2002.jpg

 

 

Odile Vignal est la 1ère présidente de l'association et restera en fonction jusqu'en 2002 est présidente

1995-1997 : L’activité s’étend à un accueil de loisirs les mercredis et durant les congés scolaires dans les locaux de l’ancienne école. Un projet de crèche est à l’étude par la mairie d’Haravilliers. 40 enfants fréquentent assidûment l’accueil de loisirs et le périscolaire, un premier projet pédagogique est mis en place «l’enfant et son environnement, l’enfant dans le monde rural», la ferme voisine nous sert de support.La Direction Départementale Jeunesse et Sports accorde une habilitation pour 40 enfants maternelle et primaire dans la structure. Une aide aux devoirs est mise en place sur le périscolaire avec des bénévoles. Une troisième classe s’ouvre à l’école.Le Conseil Général accepte le financement d’une crèche avec un contrat rural, l’achat d’une petite maison individuelle par la commune permettra sa concrêtisation.

1998 : Dans le cadre d’un «contrat enfance» entre la mairie et la Caisse d’Allocations Familiales du Val d’Oise, un financement pour l’aménagement des locaux est accordé à l’association. Après travaux et mise aux normes par la commune, en conformité avec la DDASS, la crèche d’Haravilliers est inaugurée en septembre avec une habilitation de 16 places. Les premiers salariés sont embauchés sur l’Accueil de Loisirs d’Haravilliers puis sur la crèche.

1999 : A la suite d’une demande de la mairie de Marines, l’association accepte d’assurer la gestion d’une crèche/halte-garderie dans les locaux de l’établissement de gérontologie J.-B.Cartry. Les travaux d’aménagement intérieur et de mise en conformité sont pris en charge par l’établissement, propriétaire des murs, et mis à la disposition de la commune, locataire. Une convention tripartite est signée. Le Conseil Général et la Caisse d’Allocations Familiales apportent leur aide financière.

Roseline Soudan, présidente de 2002 à 2006.jpg

 

 

Roseline Soudan, présidente de 2002 à 2006

2001 : En janvier, la crèche de Marines, habilitée pour 20 enfants, ouvre ses portes, puis en septembre c’est le tour de la halte-garderie et de ses ateliers. Nouvelles embauches de personnel qualifié, dont une comptable et une secrétaire/aide-comptable à mi-temps. L’ensemble des salariés passe à la semaine de 35 heures.

2003 : La mairie d’Haravilliers, en partenariat avec le Conseil Général, la Caisse d’Allocations Familiales, la Mutuelle Sociale Agricole, fait agrandir la crèche d’Haravilliers par une véranda. La capacité de la crèche s’étend de quatre lits supplémentaires. La halte-garderie de Marines ferme ses portes  et la crèche passe en structure multi-accueil pour 30 lits. La gestion de l’Accueil de loisirs de Chars est à l’essai pour quelques mois.

2004 : La communauté de communes du Val de Viosne (14 communes) prend la compétence «Petite enfance» et le relai financier des communes d’Haravilliers et de Marines. La gestion des accueils de loisirs de Marines (80 enfants) et de Cormeilles-en-Vexin (40 enfants) est confiée à l’association ainsi que l’accueil périscolaire de Us. Nouvelle embauche de personnel qualifié sur ces centres, mais aussi d’un directeur général pour l’ensemble des structures et d’une comptable qui remplace les deux précédentes. L’association commence à se structurer. Un agrément ministériel Jeunesse et Sports est en cours.

2005/2007 : Années noires pour une situation financière catastrophique ! Les financements de nos partenaires nous parviennent avec beaucoup de retard. Les charges salariales sont de plus en plus importantes. Les subventions ne suivent pas la forte progression d’activité. L’association s’endette. Intervention du député, M. Houillon. Un plan drastique, élaboré avec Prisme 95, est mis sur pied pour 10 ans et une aide financière de 30000€ est obtenue de France Active.

 Catherine Lepêcheur, présidente de 2006 à 2008.jpg

 

 

Catherine Le Pécheur présidente de 2006 à 2008

 

En 2006, l’accueil de loisirs de Cormeilles-en-Vexin est fermé, les quelques enfants concernés sont accueillis sur celui de Marines et l’accueil périscolaire de Condécourt, de la Communauté de Communes des 3 Vallées, sous convention, s’ouvre pour une année.

Un commissaire aux comptes est nommé et un nouveau directeur général remplace le premier.

2011 danielle 2

 Danielle Le Roux Hamel  présidente de 2008 à 2012

2008/2009 : Le plan de redressement commence à porter ses fruits et la Communauté de Communes du Val de Viosne revoit à la hausse la subvention accordée : on passe progressivement de 150 000€/an en 2004 à 360 000€/an en 2010, soit une augmentation de 140% sur 6 ans. Une bouffée d’oxygène ! L’association s’informatise.

2010/2011 : Les fonds propres de l’association sont positifs et remontent bien,  les bilans annuels également.

Matthieu

Matthieu Reumaux: président de 2012 à 2014

Un homme à la tête de l'association...  C'est une première !

Photo jpeg pierre 

Pierre Leprêtre Nommé président en mars 2014 jusqu'à......

 2014: Les travaux de construction de la nouvelle crèche d'Haravilliers sont achevés ce qui porte la capcité d'accueil à 30 berceaux.