Généralités

Une Crèche est une structure adaptée aux besoins des jeunes enfants accueillis dès l’âge de deux mois et demi jusqu’à trois ans. Elle accueille à la journée et de façon régulière les enfants dont les parents travaillent. Elle reçoit son agrément des Pouvoirs Publics en étant placée sous le contrôle de la PMI (Protection Maternelle et Infantile).

 L’équipe

Les crèches sont placées sous la responsabilité d’un(e) directrice(eur), infirmière ou EJE qui assure, entre autres, la gestion administrative et budgétaire de sa structure.

L’Educatrice(eur) de Jeunes Enfants (EJE) a pour mission de susciter l’éveil du jeune enfant, de favoriser son développement et son épanouissement. Il/elle a également un rôle d’animation au sein de l’équipe.

L’Auxiliaire de Puériculture, les animatrices(eurs) encadrent les enfants pour leur inculquer les bases de la vie en société à travers jeux, chansons, repos... , dispense des soins d’hygiène et de confort pour préserver la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie et propose des activités qui favorisent l’éveil et l’épanouissement de l’enfant.

L’équipe technique est constituée d’une ou plusieurs personnes chargées d’attributions polyvalentes dont dépendent le fonctionnement régulier et l’hygiène générale de la crèche (agent de restauration et agent d’entretien ).

Le médecin de crèche assure une surveillance médicale au sein de la crèche de façon essentiellement préventive.

La psychologue a un rôle d’écoute et de conseil auprès de l’équipe, des parents et des enfants.

Le Projet Educatif 

La crèche s’appuie sur un projet éducatif à trois volets (social, éducatif, pédagogique)  construit par l’équipe en application du projet associatif et validé par les partenaires (CAF, PMI, MSA, collectivités locales).

La Prestation de service unique (PSU) 

Elle a été mis en place en 2004, dans la continuité du décret d’août 2000 relatif aux établissements et services d’accueil pour les enfants de moins de six ans. Son objectif est de mieux prendre en compte l’évolution de la demande des parents, en favorisant le développement des multi-accueils et en introduisant une comptabilisation « à l’heure » des temps de présence réelle des enfants.

La mise en place de la PSU se révèle être particulièrement complexe à gérer pour les structures qui doivent sans arrêt adapter les plannings et budgets aux demandes des parents.

La PSU a également été l’objet de critiques car, si elle prend en compte le besoin des parents, elle ne prend pas forcément en compte celui des enfants (comment gérer la séparation, les temps de repos...).